Quelles sont les conséquences du manque de rapports sexuels ?

Lorenza Bettoli MusyCette question touche à ce que l’on appelle la santé sexuelle qui est un état de bien-être physique, émotionnel, mental et social associé à la sexualité. De nombreuses études montrent qu’elle a des effets bénéfiques sur la santé au sens large et sur l’épanouissement de la personne.

Le plus fréquemment, la sexualité se vit au sein d’un couple, hétérosexuel ou homosexuel, ou par soi-même, grâce à l’autoérotisme. Elle ne se limite pas seulement aux rapports sexuels avec pénétration. Elle est constituée d’échanges affectifs, émotionnels et relationnels, mais aussi d’amour, de tendresse, de respect mutuel et de découvertes de sensations corporelles.

Suivant les périodes de la vie, la fréquence de la sexualité peut varier de quotidienne à inexistante. Parfois, l’individu vit des périodes, plus ou moins longues, où la sexualité est absente. Cette abstinence peut découler d’un choix, d’une absence de désir ou d’une absence de partenaire.

Le manque de rapports sexuels peut être la conséquence de l’apparition et/ou de l’existence d’une difficulté sexuelle passagère ou régulière qui se répercute négativement sur le désir.

La sexualité devrait être vécue en respectant ses propres exigences, ses valeurs personnelles et de couple. Il n’y a pas de règles ni d’obligations en la matière et la baisse ou l’absence de rapports sexuels n’a pas de conséquence dommageable pour la santé pour autant qu’elle soit vécue dans le respect de soi et de l’autre, dans le cadre d’une relation consentante et partagée.

Si la fréquence des rapports pose problème pour soi ou son partenaire et qu’elle cause une souffrance pour l’un ou l’autre, il vaut la peine de consulter un spécialiste (sexologue, psychologue ou conseiller en santé sexuelle) pour en parler et trouver des solutions.

Crédit photo : pixnio.com

Crédit photo : pixnio.com

Lorenza Bettoli Musy

Publié par Lorenza Bettoli Musy

sage-femme, conseillère en santé sexuelle et sexologue, responsable de l’unité de santé sexuelle et planning familial des Hôpitaux universitaires de Genève.

Un commentaire

  1. j’ai perdu mon mari il y a 10 ans et n’est aucune relation sexuel j’ai besoin d’ètre amoureuse

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *