Puis-je reprendre ma vie sexuelle après avoir eu un infarctus ?

Dr Francesco Bianchi-DemicheliDisons-le d’emblée: avoir été victime d’un infarctus du myocarde ou souffrir d’une autre cardiopathie, ainsi que d’être porteur d’un pacemaker ou défibrillateur implantable, ne signifie pas que la vie sexuelle du patient doive s’arrêter. De nombreuses études montrent par exemple que seuls 0,6 % des morts subites sont directement liées à l’activité sexuelle, et qu’une activité sexuelle régulière est très protectrice pour le cœur – un muscle à entraîner. Sans parler du fait qu’une vie sexuelle épanouie contribue à la bonne santé générale, physique et psychique.

Seule une minorité de patients, notamment ceux atteints de certaines formes d’arythmies cardiaques, risquent un nouvel accident du myocarde ou des arythmies lors de l’acte sexuel. En général, ils peuvent reprendre leur activité sexuelle une fois leur arythmie réglée.

Un rapport sexuel constitue un effort plutôt léger, équivalent à monter à pied, sans s’arrêter, à un rythme assez soutenu deux étages – quatre étages avec un nouveau partenaire. A titre de comparaison encore, une crise de colère ou une activité physique intense exposent le myocarde à un stress bien plus grand que de faire l’amour.

Dans tous les cas, il revient à votre cardiologue de discuter avec vous de la reprise des rapports sexuels, pendant ou après votre réadaptation cardiaque (indispensable également après un infarctus !). Et il devrait répondre aux questions que vous et votre partenaire, souvent inquiet et surprotecteur, vous posez. Etre ainsi conseillés et donc rassurés permet de plus à tous deux de prévenir ou remédier à une baisse ou absence du désir, souvent induites par la crainte d’un nouvel accident cardiaque. En complément, il peut également être utile de consulter un médecin sexologue, afin de retrouver une vie sexuelle satisfaisante.

Crédit photo : pixabay.com

Crédit photo : pixabay.com

Partagez cet article

Francesco Bianchi-Demicheli

Publié par Francesco Bianchi-Demicheli

Responsable de la consultation de gynécologie psychosomatique et médecine sexuelle des Hôpitaux Universitaires de Genève

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *