Est-ce moins nocif de vapoter que de fumer ?

Jean-Paul Humair Jean-Paul Humair le 14 octobre 2017

Jean-Paul-HumairLa cigarette électronique est un dispositif conçu pour inhaler de la vapeur produite en chauffant avec une batterie un liquide composé de propylène-glycol, de glycérol, d’arômes et souvent de nicotine mais ne contenant pas de tabac. Elle est utilisée depuis quelques années comme substitut du tabac, ce qu’on appelle « vapotage ».

On ne connaît pas bien les effets de la cigarette électronique, qui n’est pas nocive à court terme, mais on manque encore de données à long terme. La toxicité de la cigarette de tabac n’est pas due à la nicotine mais aux produits de sa combustion, notamment les goudrons et le monoxyde de carbone, ainsi qu’à certains composants naturels du tabac, comme les nitrosamines cancérigènes. Comme il n’y a pas de combustion dans le vapotage, on peut raisonnablement penser que la cigarette électronique est beaucoup moins nocive pour la santé que le tabac.

Deux études montrent que la cigarette électronique tend à favoriser l’arrêt du tabac mais son efficacité n’est pas formellement prouvée car on manque de recherches bien faites avec les dispositifs de dernière génération. Dans plusieurs études et en pratique, notamment chez les tabacologues, on observe que de nombreux vapoteurs ont cessé de fumer du tabac en utilisant la cigarette électronique. Ces arguments suggèrent que la cigarette électronique pourrait être efficace pour arrêter ou réduire le tabagisme.

La cigarette électronique est un dispositif intéressant pour la santé publique car sa nocivité semble bien inférieure à celle du tabac et elle pourrait aider à cesser de fumer. Actuellement, il faut se garder de conclusions hâtives sur les effets et l’utilité de la cigarette électronique mais c’est un outil prometteur sur lequel il faut poursuivre la recherche.

Crédit photo : pixabay.com

Crédit photo : pixabay.com

Jean-Paul Humair

Publié par Jean-Paul Humair

Médecin adjoint agrégé du service de médecine de premier recours des Hôpitaux Universitaires de Genève.

3 commentaires

  1. Est-ce moins nocif de vapoter que de fumer ?

    Réponse : on en sait rien, merci pour cet article informatif…

    Répondre

  2. ON ne sait pas trop. Pas assez de recul. Pourtant plus de 300 études sérieuses ont été réalisées ces 10 dernières années.
    Et puis très parlant, les chiffres, sur cette même période de 10 ans en Suisse, la clope a fait près de 100’000 morts, la vape 0.

    Répondre

  3. « on manque encore de données à long terme », un argument bidon sachant qu’il faut 5 ans de tests à échelle réduite pour mettre un médicament sur le marché et que la cigarette électronique fait ses preuves sur tout public depuis plus de 10 ans. Pas d’étude ? Si, tout plein, et surtout des plus absurdes aux résultats prédéstinés financées par les industries du tabac et de la pharma pour contrer l’érosion de leurs profits !
    « il faut se garder de conclusions hâtives sur les effets et l’utilité de la cigarette électronique », donc il faut continuer à fumer et ignorer que la cigarette électronique est 95% moins nocive que la cigarette à combustion selon une étude gouvernementale anglaise.
    Cet article ne fait que semer le doute vers les fumeurs cherchant une alternative pour se défaire du tabac, c’est presque un crime, bravo !

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *