On vient de me diagnostiquer un diabète gestationnel. De quoi s’agit-il et quelles mesures dois-je prendre ?

Michel Boulvain Michel Boulvain le 22 septembre 2018

Le diabète gestationnel, aussi appelé diabète de la grossesse, est une des complications les plus courantes chez les femmes enceintes. A Genève, 11% des femmes enceintes en développent un. Il se manifeste à la fin du deuxième trimestre par une augmentation du taux de sucre dans le sang (glycémie).
Comme cette complication ne provoque aucun symptôme, elle n’est détectable que grâce à un test d’hyperglycémie provoquée, que l’on réalise entre la 24ème et la 28ème semaine de grossesse.
Le diabète gestationnel peut entraîner des complications maternelles et fœtales. Il est associé à des complications au cours de la grossesse telles que la pré-éclampsie, une augmentation du poids du bébé, qui augmente le risque de césarienne, et le risque d’hypoglycémie du bébé à la naissance.

Afin de minimiser l’impact du diabète sur votre grossesse et prévenir les risques à long terme pour vous et votre bébé, vous allez bénéficier d’un suivi multidisciplinaire. Des obstétriciens, sage femmes, endocrinologues, infirmières spécialisées en diabétologie et diététiciens vous prendront en charge. Ils vous conseilleront d’adopter une alimentation équilibrée, répartie en plusieurs repas, afin de normaliser votre glycémie. Ceci sera vérifié par des autocontrôles de la glycémie plusieurs fois par jour. Chez les deux tiers des femmes, ces mesures diététiques suffisent. Pour le tiers restant, elles devront procéder à des injections d’insuline.

Ce type de diabète disparaît le plus souvent après l’accouchement. Cependant, nous vous recommandons de vérifier la glycémie après l’accouchement et de faire ensuite un dépistage annuel du diabète de type 2, car les femmes ayant eu un diabète gestationnel sont à risque de le développer par la suite.


Crédit photo : pixabay.com

Partagez cet article

Michel Boulvain

Publié par Michel Boulvain

Médecin adjoint agrégé responsable d'unité, service d'obstétrique des Hôpitaux Universitaires de Genève

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *