J’ai un grain de beauté qui a changé d’aspect. Dois-je consulter un dermatologue ?

Rastine Merat Rastine Merat le 6 avril 2019

Lorsqu’un grain de beauté grossit, change de forme ou de couleur, il est possible qu’il s’agisse d’une lésion cancéreuse. Il existe différents types de cancer de la peau. Les carcinomes basocellulaires, les plus fréquents mais les moins agressifs, les carcinomes épithéliaux qui contrairement aux précédents peuvent former des métastases, et les mélanomes, de loin les plus dangereux.

Chaque année, plus de 2’000 personnes développent un mélanome malin en Suisse. Notre pays est le plus touché d’Europe par cette pathologie. Le dépistage précoce du mélanome est essentiel, car si la lésion est identifiée et enlevée rapidement, la guérison est possible dans la plupart des cas.

Les personnes à peau claire, ayant des taches de rousseur ou de nombreux grains de beauté devraient consulter un dermatologue pour déterminer si elles ont besoin ou non d’un suivi régulier, de même que les personnes âgées et celles ayant des antécédents de mélanomes dans leur famille. Par ailleurs les personnes dépourvues de tout grain de beauté mais qui voient apparaître une lésion même sans couleur, auparavant inexistante et qui ne régresse pas spontanément, devraient également rapidement consulter. Si les peaux foncées et noires sont plus épargnées, le risque existe toutefois et il convient aussi d’être attentif à toute lésion nouvelle ou changeante.

Enfin, n’oubliez pas que la meilleure des préventions est d’éviter les expositions prolongées au soleil. En été ou si vous partez en vacances au soleil durant l’année, ne programmez pas si possible d’activités en plein air entre 11h et 15h. Si vous vous exposez tout de même, portez un chapeau à larges bords et des vêtements couvrants. Réservez la crème solaire pour les parties du corps que vous ne pouvez pas couvrir. Enfin, soyez particulièrement attentifs aux enfants, qui ont une peau plus fine et plus sensible que celle des adultes.

En cas de doute sur un grain de beauté ou si vous souhaitez réaliser des contrôles réguliers, vous pouvez prendre contact avec le Service de dermatologie des HUG.

Crédit photo : Hanna Postova – Unsplash

Partagez cet article

Rastine Merat

Publié par Rastine Merat

médecin adjoint au Service de dermatologie et vénérologie des Hôpitaux Universitaires de Genève.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *