J’ai entendu parler de la PrEP, un médicament qui protégerait contre le VIH. De quoi s’agit-il ?

Alexandra Calmy Alexandra Calmy le 15 février 2020

La PrEP, pour Prophylaxie Pré-Exposition, est un traitement actif contre le VIH qui est proposé à une personne séronégative, c’est à dire qui n’a pas contracté le virus, mais qui a de forts risques d’y être exposée. Elle est notamment proposée, à des hommes ayant des rapports avec d’autres hommes, à des personnes consommant de façon régulière des substances psycho-actives lors des rapports sexuels, aux personnes transgenres, ainsi qu’aux travailleurs du sexe exposés à des rapports sans préservatif.

Le traitement consiste à prendre, quotidiennement, un comprimé composé de deux médicaments antirétroviraux (le ténofovir, l’emtricitabine) pris soit quotidiennement, soit selon un schéma spécifique aux prises de risques. La PrEP protège très efficacement de l’acquisition du VIH, pour autant bien sûr que la prescription médicale soit respectée. La PreP ne protège par contre pas contre les autres infections sexuellement transmissibles (IST), telles par exemple que la syphilis, la gonorrhée ou les infections à chlamydia.

En Suisse, la PrEP ne peut être délivrée que sur ordonnance médicale. Avant de vous la prescrire, votre médecin vérifiera que vous n’avez pas de contre-indication au traitement et que vous n’êtes notamment pas déjà infecté par le VIH ou l’hépatite B. Vous devrez ensuite être suivi régulièrement, pour prévenir la survenue d’effets secondaires éventuels et réaliser régulièrement des dépistages du VIH et des autres IST.

Notez enfin que la PrEP ne doit pas être confondue avec la PEP, la Prophylaxie de Post-Exposition. Cette dernière est destinée aux personnes ayant eu un comportement à risque. Il s’agit d’un traitement à prendre durant quatre semaines. Son instauration doit se faire le plus rapidement possible et au plus tard 48h après l’exposition. Tous les services d’urgence sont à même de le prescrire.

Si vous souhaitez plus d’informations ou des conseils personnalisés, n’hésitez pas à prendre contact avec la consultation VIH/SIDA des HUG.

Crédit photo: unsplash.com

Partagez cet article

Alexandra Calmy

Publié par Alexandra Calmy

Médecin responsable de l’Unité VIH des Hôpitaux Universitaires de Genève.

2 commentaires

  1. Avatar

    Bonjour, je connais une personne at qui a ce veruse 0 positiv comment je peu edai, Merci.

    Répondre

    1. Avatar
      Hôpitaux Universitaires de Genève 20 avril 2020 à 14 h 31 min

      Bonjour,
      Nous invitons la personne concernée à contacter son médecin ou l’hôpital le plus proche de son domicile afin qu’il puisse bénéficier d’une expertise médicale.
      Bien cordialement,

      Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *