Mon compagnon et moi n’avons pas les mêmes désirs sexuels. A quelle fréquence devrions-nous faire l’amour ?

Lorenza Bettoli MusyLes plaintes concernant  le désir sexuel constituent le motif le plus fréquent  de consultation  sexologique.

Le désir est souvent décrit comme une pulsion qui pousserait à la rencontre avec l’autre ou comme une anticipation positive d’un plaisir sexuel. Les sources du désir sont variées. Pour certains, le canal préférentiel est l’imaginaire. Pour d’autres la vue, le son ou l’odorat, chacun ayant ses  préférences.

Au niveau corporel, le désir déclenche le réflexe d’excitation sexuelle  génitale qui est repérable dans le corps. Chez la femme, il se manifeste généralement par une lubrification vaginale augmentée et un ressenti d’excitation sexuelle dans le bas ventre. Chez l’homme, par l’apparition d’une érection.

Le désir sexuel peut varier considérablement en fonction des circonstances, des étapes de vie, de l’état émotionnel du ou de la partenaire. Ainsi, il n’y a pas de norme concernant la fréquence des rapports sexuels. C’est à chaque couple de trouver son propre rythme afin que les partenaires puissent  vivre une sexualité satisfaisante dans le respect de soi-même et de l’autre.

Cet équilibre n’est pas toujours simple à trouver et des difficultés peuvent apparaître lorsqu’il y a un trop grand décalage entre le désir de chacun. Cela peut entraîner de la frustration, de la souffrance et parfois même un sentiment de rejet pour celui qui désire en vain. Son partenaire peut de son côté se sentir coupable de ne pas répondre aux sollicitations qui lui sont faites.

L’écoute et le dialogue peuvent permettre de retrouver un équilibre et de relativiser une situation que la plupart des couples vont rencontrer à un moment ou un autre de leur vie. Parfois, cependant, la situation devient conflictuelle et un accompagnement par des  professionnels est nécessaire à travers une prise en charge individuelle ou de couple dans le but de trouver un nouvel équilibre.

Si vous souhaitez poser des questions ou ressentez le besoin de discuter avec un.e spécialiste, l’Unité de santé sexuelle et planning familial des HUG, vous accueille gratuitement et en toute confidentialité.

Crédit photo: unsplash.com

Partagez cet article

Lorenza Bettoli Musy

Publié par Lorenza Bettoli Musy

sage-femme, conseillère en santé sexuelle et sexologue, responsable de l’unité de santé sexuelle et planning familial des Hôpitaux universitaires de Genève.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *