Existe-t-il un âge limite pour faire l’amour ?

Il n’existe aucun âge limite pour avoir des rapports sexuels. Il est au contraire clairement prouvé aujourd’hui qu’avoir une vie sexuelle active en vieillissant est une source de bien-être et de santé.

Avec l’âge toutefois, il peut être nécessaire de repenser sa sexualité et de s’adapter à certaines limitations physiques. Chez les femmes par exemple, l’arrivée de la ménopause peut s’accompagner de symptômes désagréables, tels qu’une sécheresse vaginale, des bouffées de chaleur ou une diminution du désir. En vieillissant certains partenaires, hommes ou femmes, peuvent avoir besoin de plus de temps pour atteindre l’excitation et l’orgasme. De même, des douleurs, des maladies ou des problèmes cardiovasculaires peuvent avoir un impact négatif sur la libido. Le couple doit également faire face à une certaine routine et peut rencontrer des problèmes relationnels. Enfin, les préjugés et les idées reçues, tel que ce n’est plus de mon âge ou mon corps n’est plus désirable, peuvent nuire à la sexualité des seniors.

Quels que soient les changements et les difficultés qui peuvent être rencontrés, la meilleure solution est avant tout d’en parler sans tabou avec son partenaire. Conserver le dialogue, mettre des mots sur ses douleurs ou ses limitations, exprimer clairement ses envies, vont permettre au couple de faire évoluer sa sexualité et de l’enrichir. S’il arrive que les rapports sexuels ne soient plus possibles, à cause d’une maladie ou d’un handicap par exemple, il est tout de même important de garder un contact physique, de continuer à se caresser, afin de conserver une intimité et des liens forts dans le couple.

En cas de problèmes persistants ou de doutes, il peut également être utile de consulter un sexologue. Il pourra vous donner des conseils pour redynamiser votre vie sexuelle.

Pour plus d’informations, contactez le l’Unité de médecine sexuelle et de sexologie.

 

Partagez cet article

Publié par Francesco Bianchi-Demicheli

Responsable de la consultation de gynécologie psychosomatique et médecine sexuelle des Hôpitaux Universitaires de Genève

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *