Mon enfant louche, dois-je l’emmener chez l’ophtalmologue?

Heimo Steffen Heimo Steffen le 9 septembre 2017

Steffen-HeimoEntre 1 et 2% de la population souffre de strabisme. Disgracieux, ce défaut d’alignement des yeux peut engendrer une souffrance psychologique importante. Mais les conséquences de ce trouble vont bien au-delà de l’esthétique. Un strabisme qui survient à l’âge adulte peut engendrer une vision double très invalidante. Il peut aussi être l’expression d’une maladie systémique, d‘un trouble neurologique, d’une tumeur ou d’une maladie oculaire. Quelle qu’en soit la cause, chez l’enfant, l’œil qui diverge et n’est pas sollicité, cesse de se développer et perd progressivement son acuité visuelle (amblyopie).

Toute personne souffrant de strabisme devrait donc consulter un ophtalmologue le plus rapidement possible car un strabisme peut être le signe d’une maladie grave : une visite chez l’ophtalmologue est essentielle pour exclure ce risque ou, en cas de pathologie avérée, entamer un traitement. Sur le plan thérapeutique, il existe presque toujours des solutions, même dans les cas que l’on croit désespérés. D’autant que les traitements – notamment la chirurgie – donnent très souvent d’excellents résultats.

Agir vite est essentiel : chez l’enfant, le traitement précoce permet d’éviter la perte de vision, voire de récupérer les facultés déjà perdues. Si l’un des deux yeux a commencé à perdre de son acuité, le recours à un cache peut être recommandé afin d’obliger celui qui travaille habituellement le moins à fonctionner. Par ailleurs, les nouveau-nés n’ont pas encore la capacité de voir en permanence simultanément avec leurs deux yeux. Il arrive donc que le bébé louche pendant de courts épisodes jusqu’à l’âge de 2-3 mois. Mais ce phénomène disparaît naturellement. En revanche, si le regard n’est pas droit la majorité du temps au delà du troisième mois, il faut consulter un ophtalmologue.

Crédit photo : pixabay.com

Crédit photo : pixabay.com

 

Plus d’infos :
Regarder la vidéo Strabisme : La chirurgie de regard

Heimo Steffen

Publié par Heimo Steffen

médecin adjoint agrégé, responsable de l’unité de neuro-ophtalmologie, strabologie et ophtalmo-pédiatrie des Hôpitaux Universitaires de Genève

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *